Français English

Les Femmes et la Ville : histoire des femmes à Marseille des origines à nos jours

Les Femmes et Marseille

Dictionnaire des Marseillaises

 
 
 
L'association « Les Femmes et la Ville »,  avant de doubler le cap de ses 25 ans d'existence, a publié  le Dictionnaire des Marseillaises, un nouvel ouvrage qui, en l'étoffant, prend la suite de Marseillaises, vingt-six siècles d'Histoire.
 
Y figurent plus de 500 femmes qui, par leurs talents, leur courage, leur histoire propre… ont marqué notre cité et influé sur son évolution.
 
L’équipe directionnelle coordonnée par Renée Dray-Bensousan et composée de  trois autres historiennes (Hélène Echinard, Catherine Marand-Fouquet, Eliane Richard) s'est entourée de 107 collaborateurs, 54 hommes et 57 femmes qui ont été, avec elle, cosignataires de l'ouvrage.

Certains de ces collaborateurs et collaboratrices, qui ne sont pas tous locaux, ont particulièrement aidé par leurs contributions multiples et la mise à disposition de leurs collections personnelles. L’iconographie de ce nouvel ouvrage leur doit beaucoup.

Cette iconographie a fait l'objet d'un effort tout particulier : 400 vignettes en noir et blanc illustrent la majeure partie des notices. En outre, un cahier couleurs de 32 pages comportant 60 illustrations s’ajoute aux instruments de travail que sont les répertoires alphabétiques, chronologiques et thématiques.

Quelles sont donc ces Marseillaises que le dictionnaire propose à votre curiosité ?

Pour nous le choix n’a pas toujours été facile. Certaines s’imposaient par leur célébrité consacrée parfois par des noms de rues: Désirée Clary, Françoise Duparc… Mais il y a des femmes qui ont compté dans leur temps et qu’on a oubliées ou presque: Germaine Poinso-Chapuis, Marie Grobet, Irène Laure…

Nous avons voulu aussi redonner vie aux anonymes dans le cadre quotidien de leurs activités spécifiquement marseillaises ou non (poissonnières, travailleuses des dattes…); des notices collectives les ressuscitent.

De même ressurgissent des héroïnes dont seules des plaques entretiennent le souvenir: Eliane Plewman, Mala Kriegel, Elise Delanian… Nous avons aussi mis à l’honneur des pionnières dans des activités jusqu'alors réservées aux hommes : première astronome, première avocate, première femme médecin…

L’originalité de ce dictionnaire est aussi de présenter des figures féminines mythiques. De Gyptis à la Bonne Mère en passant par « La Marseillaise »  de notre hymne national, elles contribuent à dessiner l’image de la cité.

Certains s’étonneront de trouver dans ce livre Mme de Sevigné, Louise Michel ou Lucie Aubrac. Ce sont des « passantes »  pour lesquelles Marseille a compté ou qui, par leurs œuvres, y ont laissé une trace. Ainsi les Oséennes.

*****

Le Dictionnaire des Marseillaises est préfacé par Yvonne Knibiehler, cofondatrice en 1989 et première présidente de l’association « Les Femmes et la Ville ». Il est paru aux éditions Gaussen, Marseille, 2012, 400 pages, 30 €.